Avec Trichoderma, soulager les arbres de ville stressés

S’asseoir sous un arbre par une chaude journée d’été est quelque chose de merveilleux! Aucun parasol, aucun auvent ne peut rivaliser avec ce fournisseur d’ombre naturelle. Non seulement parce que chaque arbre réduit la température ambiante, mais aussi grâce au bruissement apaisant des feuilles et à la merveilleuse atmosphère créée par ces géants verts.

Si nous nous sentons aussi bien sous les arbres, c’est sans doute parce qu’ils filtrent la poussière et les particules aériennes avec leurs feuilles et leurs aiguilles. La pluie fait ensuite pénétrer les impuretés dans le sol et l’air est purifié en permanence. Une bonne raison de nous réjouir de la présence de chaque arbre dans la rue.

Cependant, un emplacement en ville signifie également un stress pour toutes les plantes. Les troncs sont blessés ou les racines sont endommagées pendant les travaux de construction. Le sel de voirie répandu en hiver et même les déjections des chiens endommagent les arbres.

Le manque d’espace pour les couronnes et les racines des arbres leur impose aussi un stress supplémentaire. La croissance des racines est limitée par les fosses souvent exiguës ce qui entrave l’apport d’oxygène et d’eau. Même le sol très compacté causé par le béton et les pavés n’est pas vraiment propice à l’absorption d’eau et à la croissance saine des arbres urbains.

Nous, les humains, avons besoin des arbres

Nous aurions pourtant besoin que les grandes couronnes des arbres servent d‘énormes réservoirs d’eau ce qui atténuerait les débits d’écoulement. Une partie de l’eau de pluie s’évapore, une autre est absorbée par les racines et les feuilles qui  libèrent ensuite une autre partie dans le sol après un certain délai.

Toutes les plantes vertes utilisent la photosynthèse pour pousser. Elles stockent le CO² nocif dans la tige, les branches et les feuilles, et en même temps, elles produisent notre oxygène vital à l’aide de l’énergie lumineuse. Un arbre moyen de 20 mètres produit quotidiennement l’oxygène nécessaire à environ cinq personnes. Mais dans les villes aux immeubles très hauts, le manque de lumière est inévitable. Cela rend la filtration du CO² plus difficile.

Bien que les arbres régulent le climat, ils ont beaucoup de mal à supporter le réchauffement de la planète. Les deux derniers étés, très secs, ont, entre autres, contribué à affaiblir les poumons verts des villes. A des températures plus élevées, les arbres rejettent plus d’eau par évaporation. Mais du fait de l’imperméabilisation du sol, ils ont moins d’eau disponible. Les champignons et les parasites ont alors la vie plus facile. Ce qui réduit la stabilité des arbres et augmente le risque de rupture des branches. Au nom de la sécurité, les arbres doivent donc être abattus chaque année. Ce ne sont pas vraiment de belles perspectives pour les habitants des villes.

En effet, les premières années, les nouvelles plantations sont coûteuses et demandent beaucoup de travail pour l’irrigation et la taille. De nouvelles espèces d’arbres sont testées pour mieux s’adapter aux exigences urbaines. Mais il n’y aura pas de résultats certains avant quelques années, lorsque les jeunes arbres auront prouvé leur résistance au stress. Compte tenu de la lenteur de la croissance des arbres et de leur bienfait dans chaque ville, il est logique de prendre soin d’eux et de les protéger dès le début.

BioControl Avengelus

Pour cette raison, nous recommandons d’utiliser pour les nouvelles plantations notre agent BioControl Avengelus avec Trichoderma atrobrunneum. Il apporte une aide supplémentaire aux arbres pendant le stress de la transplantation, favorise l’enracinement en produisant et en transmettant des auxines, et facilite l’absorption des nutriments. Les arbres sont renforcés contre les parasites par l’activation de substances défensives telles que l’acide jasmonique et salicylique. Lorsque des champignons nocifs du sol apparaissent, les enzymes dissolvent leur paroi cellulaire et Trichoderma s’en nourrit.

Ainsi, Avengelus soutient la plantation nouvelle ou de remplacement d’arbres de plusieurs façons, mais peut aussi améliorer la vitalité et la résistance des arbres matures déjà stressés.